Tango des cavaliers noirs 

http://en.wikipedia.org/wiki/Black_Knights%27_Tango

Le Tango des Cavaliers Noirs, également connu sous le nom de Défense Mexicaine, ou Défense Kevitz-Trajkovic, se danse ainsi : 1.d4 Cf6 2.c4 Cc6.

tango des cavaliers

Cette position peut aussi être atteinte par transposition, à partir de 1.d4 Cc6. Elle trouve son origine dans les années 1920 : le GM mexicain Carlos Torre (d’où "Défense Mexicaine"), et le maître américain Alexander Kevitz (d’où "Kevitz" dans "Défense Kevitz-Trajkovic") s’en servaient. Après être tombée en désuétude pendant plusieurs décennies, elle connut un regain d’intérêt grâce au MI Georgi Orlov, qui écrivit deux livres à succès à son sujet, et la rebaptisa « Tango des cavaliers noirs ». Par la suite, cette ouverture fut employée par de nombreux forts joueurs, voire des GMs, parmi lesquels Joel Benjamin, Larry Christiansen et Alex Yermolinsky (qui s’y est risqué parce qu’elle n’était pas du goût de Garry Kasparov). Bien que peu banal, le "Tango" repose sur des bases positionnelles plus solides que la plupart des autres ouvertures-contretemps : les noirs se développent rapidement, disposent d’une structure de pions flexibles, et sont prêts à contre-attaquer au centre, avec 3…e5, ou avec ...e6 et ...d5. Certaines des variantes de cette ouverture lui sont propres, mais elle n’en reste pas moins hautement transposable : dans une Défense Est-Indienne, dans une Défense Nimzo-Indienne, dans une Défense Bogo-Indienne, dans une Défense Chigorin, dans un Système Ragozin, ou dans une ouverture Anglaise.


Suites possibles


3.Cf3

Peut-être le coup le plus courant, empêchant 3...e5. Les noirs répondent généralement 3...e6. Ensuite, les blancs peuvent jouer 4.Cc3 Fb4 (transposant dans une défense Nimzo-Indienne); 4.a3, et alors les noirs peuvent jouer soit 4...d5 (un type de Gambit Reine Refusé, ou de Système Ragozin), soit 4...d6, préparant ...e5 ; si les blancs jouent 4.g3, 4...Fb4+ voit une transposition dans une Nimzo-Indienne après 5.Cc3, ou dans une Bogo-Indienne, après 5.Fd2 ou 5.Cbd2.


3.Cc3

Ce coup-ci est lui aussi vu assez souvent. Après le thématique 3...e5, les noirs répondent généralement 4.d5 (4.Cf3, transposant dans une ouverture Anglaise, est possible aussi) Ce7. Après celà, la partie peut se poursuivre à la manière d’un tango, par exemple avec : 5.Cf3 Cg6, ou bien être transposée dans une Défense Est-Indienne, avec par exemple 5.Cf3 d6 6.e4 (6.Fg5!?) g6 7.Fe2 Fg7 8.0-0 0-0, la ligne principale de l’Est-Indienne par transposition. 3...e6 constitue un autre choix intéressant, encore peu exploré : ce coup permet aux blancs de jouer 4.e4 (d’autres coups, tels que 4.d5, 4.Fg5, 4.a3 et 4.Cf3, sont possibles aussi), ce à quoi les noirs répondent 4...d5. A partir de cette position, les principales possibilités sont 5.e5 (la ligne officielle), 5.exd5, 5.cxd5 et 5.Fg5. On peut noter que l’on parvient à la même situation par transposition à partir de la variante Flohr-Mikenas de l’ouverture Anglaise (1.c4 Cf6 2.Cc3 e6 3.e4) ; toutefois, si les noirs souhaitent jouer de cette manière, l’ordre de coup optimal est 1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 Cc6.


3.d5

Ce coup, assez ambitieux, est jouable mais on le voit rarement. Les noirs répondent, normalement, 3...Ce5. Dans la partie d’anthologie Sämisch-Torre, Moscou 1925, après 4.e4 (invitation à 4...Cxe4?? 5.Dd4, gagnant un cavalier), les noirs contre-attaquèrent au centre avec 4...Cg6 5.f4 e5.