Défense Ouest-indienne 

http://en.wikipedia.org/wiki/Queen%27s_Indian_Defence

La défense Ouest-indienne est une ouverture définie par les coups 1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cf3 b6.

ouest-indienne

Puisque le troisième coup des blancs, 3.Cf3, un coup habituellement joué pour éviter la défense Nimzo-indienne, n’occupe pas directement le centre (à la différence du coup 3.e4), les noirs ont la possibilité de jouer 3...b6 pour sortir leur fou en fianchetto en b7, d’où il contrôlera tranquillement la case e4. Les noirs peuvent également tenter les alternatives 3...Fb4+ (la défense Bogo-indienne), 3...d5 (le gambit Dame) ou bien 3...c5 (qui mène généralement à la défense Benoni).

L’Ouest-indienne se joue comme une Nimzo-indienne. On considère cette ouverture comme hypermoderne, parce que les noirs n’occupent pas immédiatement le centre avec leurs pions, mais cherchent simplement à exercer sur celui-ci leur influence, en particulier en disposant leur fou-dame en fianchetto pour interdire au pion e des blancs l’accès à la case e4. Dès lors, le centre blanc s’en trouve affaibli, et les noirs peuvent envisager de l’attaquer. Comme dans la plupart des autres ouvertures hypermodernes, les blancs vont tenter d’affermir leur position au centre, puis de mettre à profit leur avantage d’espace pour mettre à mal la position noire.

L’ ECO classe l’Ouest-indienne dans les sections E12 à E19.


Variantes

Les réponses les plus communes des blancs à l’Ouest-indienne sont :