Ouverture Catalane 

http://en.wikipedia.org/wiki/Catalan_Opening

La Catalane est une ouverture que l’on peut considérer comme un mélange de Gambit Dame et d’ouverture Réti : les blancs jouent d4 et c4, puis mettent leur fou en fianchetto en g2.

1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.g3 d5 4.Fg2 est la manière habituelle d’exécuter une Catalane,

catalane

mais on peut parvenir à la même position de nombreuses autres manières. La Catalane s’est vue attribuer les sections E01 à E09 de l’encyclopédie ECO.

Les noirs ont deux approches à leur disposition pour contrer la Catalane :

La Catalane ouverte : ils jouent ...dxc4, puis choisissent de conserver leur pion d’avance (par …b5) ou non, auquel cas ils l’abandonnent en échange d’un gain de temps qui va leur permettre de s’offrir un peu d’espace.

La Catalane fermée : ils ne capturent pas le pion en c4; cela a pour effet de resserrer leur position quelques coups durant, mais il s’agit malgré tout d’une riposte solide.

Peu de grands joueurs internationaux l’ont jouée régulièrement, bien que nombre d’entre eux l’aient testée en amateur. L’histoire du jeu d’échecs retiendra que cinq des onze parties du match Garry Kasparov-Viktor Korchnoi (demi-finale du tournoi des candidats, qui devait déterminer qui défierait le Champion du Monde Anatoly Karpov pour le titre) en 1983 à Londres furent des Catalanes. Elle fut également jouée par trois fois par Vladimir Kramnik lors du Championnat du monde d’échecs en 2006.

La Catalane doit son nom à la Catalogne – une région espagnole. Les organisateurs du tournoi de Barcelone 1929 demandèrent à Savielly Tartakower de créer une nouvelle variante en hommage à l’histoire échiquéenne du lieu. Elle avait déjà été jouée quelques fois, cependant, avant que Tartakower n’en fasse usage lors du tournoi : le match Réti-Leonhardt, Berlin 1928, par exemple, avait vu une transposition sur une Catalane ouverte.

En 2004, Ruben Felgaer remporta le tournoi qui commémorait le 75ème anniversaire de Barcelone 1929 et la naissance de l’ouverture Catalane, devant les grands maîtres Viktor Korchnoi, Mihail Marin, Lluis Comas et Viktor Moskalenko et le maître international Manuel Granados. Toutes les parties du tournoi (qui s’est déroulé à Barcelone), débutèrent ainsi : 1.d4 d5 2.c4 e6 3.g3 Cf6.


Catalane ouverte, ligne Classique (ECO E05)

La variante Classique de la Catalane ouverte commence ainsi : 1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.g3 d5 4.Fg2 dxc4 5.Cf3 Fe7. Les blancs troquent leur pion contre une avance de développement. En l’absence du pion d5, le fou aile-roi des blancs empêche les noirs de progresser sur l’aile-dame. Cette ligne a compté parmi les favorites d’Anatoly Karpov et Efim Geller (avec les noirs), et d’Oleg Romanishin (avec les blancs).


Parties illustratives :