Ouverture Benko 

http://en.wikipedia.org/wiki/Benko%27s_Opening

L’ouverture de Benko (également connue sous les noms d’ouverture Hongroise, ouverture Barczay et ouverture Bilek), fonctionne ainsi : les blancs jouent 1.g3. Elle doit son nom à Pal Benko qui, en 1962, lors du Tournoi des Candidats qui se tenait à Curaçao, l’utilisa pour vaincre Bobby Fischer et Mikhail Tal (au 1er et au 3ème tour).

Benko


1.g3 est un coup assez populaire : 5ème sur 20 en terme de popularité. Très souvent, les blancs disposent leur fou en fianchetto au second coup : 2.Fg2. La plupart du temps, on va assister à une transposition dans une autre ouverture : Catalane, Attaque Est-indienne ou Anglaise… Notons aussi que la ligne 1.g3 e5 2.Fg2 d5 3.Cf3, suivi de 0-0,est très réputée : la lutte oppose les blancs, qui ont l’avantage de développement et la sécurité du roi, aux noirs qui, pour leur part, ont le centre classique, avec les pions en d5 et e5.

Bien qu’elle soit parmi les plus communes des ouvertures, la Benko n’a pas de section propre dans l’encyclopédie ECO. Comme les autres ouvertures irrégulières, on la trouve en A00. Il est à noter que nombre de Benkos, comme on l’a dit précédemment, se voient transposées dans d’autres ouvertures qui, elles, se sont vues alouer une section ECO propre.