Ouverture Anglaise 

http://en.wikipedia.org/wiki/English_Opening

Aux échecs, on appelle ouverture anglaise le premier coup blanc 1. c4.


anglaise


Dans l’ECO, l’ouverture anglaise est classée dans les sections A10 à A39.

Il s’agit d’une ouverture de flanc, et de la quatrième ouverture la plus populaire. Les blancs s’engagent dans la lutte pour le centre en réclamant la case d5. Bien que de nombreuses lignes de l’anglaise lui soient propre, elle est fréquemment transposée dans d’autres ouvertures, et est considérée flexible.

L’Anglaise doit son nom au champion du monde (officieux) anglais, Howard Staunton, qui la joua lors de son match de 1843 avec Saint-Amant. Elle perdit les faveurs des joueurs (Morphy, en particulier, ne l’appréciait pas du tout), mais aujourd’hui, elle est reconnue comme une ouverture solide, adaptée à tous les styles : elle permet d’atteindre des positions classiques et hypermodernes. Botvinnik, Karpov et Kasparov l’ont tous employé lors de leurs matchs de championnat du monde. Bobby Fischer fit sensation en switchant d’une partie pion-dame sur une anglaise contre Boris Spassky en 1972.


1 – Potentiel Transpositionnel

Si les blancs jouent assez tôt dans la partie d4, l’anglaise va généralement se transformer soit en gambit dame, soit en défense indienne. Par exemple, après 1.c4 Cf6 2.Cc3 g6 3.d4 d5, l’anglaise est devenue une défense Grünfeld, habituellement jouée ainsi : 1.d4 Cf6 2.c4 g6 3.Cc3 d5.

Notons, cependant, que les blancs peuvent aussi jouer 1.c4 Cf6 2.Cc3 g6 3.e4, rendant impossible la transposition sur une Grünfeld aux noirs, et, au lieu de cela, les forçant plus ou moins à défendre sur une est-indienne, avec 3...d6. Les noirs ne pourront pas non plus transposer dans une Grünfeld avec 1.c4 Cf6 2.Cc3 d5, puisque les blancs vont pouvoir dévier par 3.cxd5 Cxd5 4.g3.

Au lieu de jouer d4 au second ou au troisième coup, les blancs peuvent également jouer Cf3 et fianchetter leur fou-roi (g3, puis Fg2), transposant ainsi dans une ouverture Réti.

Notons aussi que sur 1.c4 c6, les blancs peuvent transposer sur une ouverture polonaise, variante hors-flanc, en jouant 2.b4!?; cela peut éventuellement produire un certain effet de surprise et, si les noirs connaissent peu l’ouverture polonaise, s’avérer une arme redoutable.

Les blancs disposent de nombreuses possibilités de transposition, ce qui fait de l’anglaise une ouverture difficile à défendre sans commettre d’erreurs. Les noirs doivent porter une grande attention à l’ordre des coups qu’ils choisissent. Par exemple, s’ils souhaitent jouer un gambit dame refusé, l’ordre de coups le plus précis est 1.c4 e6 2.d4 d5. (Bien sûr, les blancs peuvent tout aussi bien porter leur choix sur une Réti, ainsi : 2.Cf3 d5 3.b3.) Si, au lieu de cela, les noirs jouent 1.c4 Cf6 2.Cc3 e6, les blancs pourront éviter le GDR en jouant 3.e4 à la place.


2 – Réponses communes


3 - Deux systèmes de jeu à connaître :

Le système Bremen : 1.c4 e5 2.Cc3 Cf6 3.g3

Les quatre cavaliers, fianchetto aile-roi : 1.c4 e5 2.Cc3 Cc6 3.Cf3 Cf6 4.g3